Alphonse Dupront |

Comptes-rendus de séminaires

Enseignement 1959-1960

Annuaire de l’EPHE, VIe section, 1960-1961, pp. 91-92

Psychologie collective et histoire de la civilisation européenne

Directeur d’études : M. A. Dupront

         

La direction d’études n’ayant commencé qu’au deuxième semestre, il ne s’agissait, pour le travail de l’année, que d’une orientation des directions mêmes de la recherche.

Celles-ci ont été doublement définies :

   

A. Par une analyse conduite sur des textes par le directeur d’études lui-même, des images, représentations et valeurs de « l’Europe de Montesquieu ». Afin de donner à cette analyse plus de portée d’immédiat, le texte de base choisi a été le Journal de voyage de Gratz à la Haye, de Montesquieu.
Selon les progrès de la lecture, l’analyse a cherché surtout à éclairer les aspects suivants :

  1. Le comportement de Montesquieu dans la rencontre des différents milieux européens, avec la mise en évidence des « présupposés » du grand robin provincial français ;

  2. La sociologie des milieux pénétrés au long de son voyage européen ; soit une manière d’inventaire du milieu aristocratique et savant de l’Europe des Lumières ;

  3. Les traits les plus expressifs de l’ «esprit européen » aux premières décades du xviiie siècle, tel qu’il peut se dégager, en seconde lecture, de notation de voyage.
      

Pour progresser dans l’analyse de l’Europe de Montesquieu, l’apport de ce document immédiat qu’est un journal de voyage doit être confronté avec l’élaboration des grandes œuvres. Ce qui doit être le programme du travail de l’an prochain, pour atteindre ainsi, sur le cas de Montesquieu, à la mise en évidence de fictions et de nécessités européennes.

   

B. Par des séances de confrontation autour des résultats des travaux conduits par les participants à la conférence, tous recoupant des perspectives d’histoire de la psychologie collective et posant des problèmes de méthode.
  
On signalera en particulier : le travail de Mlle de Hédouville sur « Le Mennaisianisme dans l’Est de la France », étude de psycho-sociologie, posant des problèmes d’influences directe et indirectes sur différents milieux sociaux :
Celui de Mr Murray : « Analyse de l’esprit et de la vision prophétique chez William Blake », étude de psychologie des profondeurs ;
Celui de M. C. Vivanti autour de la thématique des idées de paix dans la société française, particulièrement parisienne et parlementaire, de l’époque d’Henri iv ;

Les recherches de Mme Lemay concernant l’étude des sources de l’un des fondateurs de l’ethnologie, le polygraphe Démeunier.

   

On participé régulièrement aux travaux : Mmes Lemay, Wisti, Mlle de Hédouville, MM. Murray, Viventi, Wierzbicki. Est intervenu M. l’abbé Molette.

Ehess
cnrs

flux rss  Les actualités

Réforme catholique, religion des prêtres et « foi des simples » Etudes d'anthropologie religieuse (XVIe-XVIIIe siècles)

Extrait : Au cours des quarante dernières années, les historiens des phénomènes religieux ont beaucoup discuté des réformes postconciliaires, de la « déchristianisation » ou de la « religion (...)

Lire la suite

Catholicisme en France: état des lieux

Journée d'ouverture du séminaire

Lire la suite

Sacré liens ! Étudier les liens en sciences sociales des religions

L'atelier doctoral organisé par les doctorants du CARE/CRH et du CEIFR.

Lire la suite

CARE 10 rue Monsieur Le Prince 75006 Paris (mail : care [at] ehess.fr)