Publications
philippe boutry

Religion ou confession. Un bilan franco-allemand sur l’époque moderne (XVI<sup>e</sup>-XVIII<sup>e</sup> siècles)

Religion ou confession. Un bilan franco-allemand sur l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles)

Philippe Büttgen et Christophe Duhamelle (sous la dir. de), Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2010, 608 p., (Colloquium)

0,  p.
  Philippe Büttgen et Christophe Duhamelle (sous la dir. de), Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2010, 608 p., (Colloquium) On ne parle pas toujours de la même chose lorsqu’on croit traiter des mêmes sujets. Ainsi de « l’histoire religieuse » pour les Français et les Allemands. Les vingt-six contributions rassemblées dans ce volume mettent en regard deux passés contrastés auxquels les approches historiennes du fait religieux demeurent, dans leur diversité, strictement indexées, tout en portant de part et d’autre du Rhin le regain d’intérêt pour la période dite de la « première modernité ». Il sera question ici de cadres institutionnels distincts et parfois concurrents (« histoire religieuse, histoire de l’Eglise, histoire et ethnographie régionales) ; de méthode disjointes, mais rapprochables (sociologie religieuse, confessionnalisation) ; de terminologies intraduisibles qui disent l’écart de deux mondes (« paroisse » et Gemeinde, Geistlichkeit et « clergé ») ; d’événements générateurs de leurs temps et de leurs questions propres (Réforme protestante et « sécularisation », Révolution française et « déchristianisation ») ; de la différence enfin des histoires que l’on écrit selon qu’on se trouv en régime de laïcité ou de distinction confessionnelles. Au-delà d’un dialogue franco-allemand étendu à des objets qui avaient jusqu’alors été pensés séparément, on trouvera ici l’expérimentation d’une historiographie comparée visant à permettrent aux uns et aux autres un retour sur soi et sur l’évidence présumée des disciplines, des vocabulaires et des questionnaires.      SOMMAIRE Philippe Büttgen et Christophe Duhamelle Introduction   I. Cadres et conditions de l’histoire du religieux à l’époque moderne Dominique Julia L’historiographie religieuse en France depuis la Révolution française. Esquisse d’un parcours Volker Leppin Histoire de l’Eglise et histoire des religions Kaspar von Greyerz L’histoire religieuse (Religionsgeschichte) dans l’historiographie de langue allemande Hubert Bost Les géométries de l’histoire du religieux dans l’historiographie de langue française II. Instances, normes et pratiques religieuses à l’époque moderne A. Penser les pratiques religieuses Andreas Holzem Pitié, culture populaire, monde vécu. Conceptualiser la pratique religieuse chrétienne Philippe Martin L’appropriation des formes de dévotion. Le cas des études françaises Christophe Duhamelle Individuel et collectif, intérieur et extérieur. De quelques critères de classement en France et en Allemagne Hartmut Kühne Intériorité individuelle et formes de la piété collective au sein du protestantisme B. Encadrements Manfred Jakubowski-Tiessen Le clergé évangélique dans les Etats territoriaux allemands à l’époque moderne Bernard Dompnier L’historiographie française, la sociologie et les gens d’Eglise Nicolas Lyon-Caen La justice ecclésiastique en France à l’époque moderne. Laïcisation ou sécularisation ? Axel Gotthard La paix par le droit ? Division confessionnelle et juridiction dans le Saint-Empire Claire Gantet Figures de l’irrationnel. Délires, visions, charismes comme critères du vrai C. Entre Etat et village Birgit Emich Confessions et histoire des relations internationales à l’époque moderne. L’historiographie des pays de langue allemande Alain Tallon Raison d’Etat, religion monarcique et religion du roi. Un apperçu de l’historiographie française et de ses évolutions Anne Bonzon Sociologie religieuse et histoire sociale : la paroisse Claudia Ulbrich Gemeinde : commune, paroisse III. Religion, vérité et société A. Le tournant réflexif de l’histoire religieuse Philippe Büttgen Qu’est-ce qu’une culture confessionnelle ? Essai d’historiographie (1998-2008) Christian Grosse L’histoire comparée des religions. Enjeux d’une anthropologie historique appliquée au christianisme moderne B. Lieux, réseaux et instances du vrai Thomas Kaufmann Théologie, université, société. Quelques remarques sur le premier protestantisme du point de vue de l’histoire de l’Eglise Stefan Ehrenpreis Historie de l’éducation et histoire religieuse (France et Saint-Empire, époque moderne) Patrice Veit Le chant et la musique religieuse en Allemagne et en France. Traditions et recherches C. Inclusions, exclusions Denis Crouzet Un imaginaire au travail. Le catholicisme militant pendant les guerres de Religion Pierre Antoine Fabre Missions chrétiennes modernes. Notions, terrains, problèmes Angelika Schaser Inclusion et exclusion : la recherche sur les conversions religieuses en Allemagne à l’époque moderne Etienne François Conclusion   Liste des auteurs
Réforme catholique, religion des prêtres et

Réforme catholique, religion des prêtres et "foi des simples"

Etudes d'anthropologie religieuse (XVIe-XVIIIe siècles)

Paris,  Droz, 2014,  528 p.
Au cours des quarante dernières années, les historiens des phénomènes religieux ont beaucoup discuté des réformes postconciliaires, de la « déchristianisation » ou de la « religion populaire ». Il importe de s’interroger sur la pertinence de ces notions héritées, et de saisir quels enjeux précis, passés ou présents, conscients ou inconscients, elles présupposent. Entrecroisant bilans historiographiques et études de cas, Dominique Julia cherche à mesurer les déplacements sous-jacents qui se sont opérés dans le domaine de l’histoire religieuse. À travers les logiques et le langage des acteurs, il s’efforce aussi de comprendre les transformations qui, entre XVIe et XVIIIe siècles, modifient en profondeur le champ du catholicisme depuis le concile de Trente. La différenciation des échelles d’observation permet de saisir tant les proximités qui unissent et les différences qui séparent les réformes pastorales, que le retentissement d’une guérison depuis le faubourg Saint-Antoine jusqu’à La Haye, Genève ou Rome.
Prêcher à Paris sous l’Ancien Régime – XVIIe-XVIIIe siècles

Prêcher à Paris sous l’Ancien Régime – XVIIe-XVIIIe siècles

Classiques GARNIER, 2014,  601 p.
Isabelle Brian, Prêcher à Paris sous l’Ancien Régime – XVIIe-XVIIIe siècles, Classiques Garnier, collection Lire le XVIIe siècle sous la direction de Delphine Denis et Christian Biet, Série Littérature, libertinage et spiritualité, n°3 dirigée par Sophie Houdard, 2014. Des prédicateurs d’Ancien Régime on connaît surtout quelques grands noms : Bossuet, Bourdaloue mais des milliers d’anonymes ont également prêché à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ils montaient en chaire les dimanches, lors des avents, carêmes, octaves et fêtes des saints. Ce livre traite moins du contenu de leurs discours que des conditions d’exercice de ce métier de prédicateur en temps de réforme catholique : cadre réglementaire imposé par les pouvoirs politiques et religieux, art et manière de prêcher, formes de rémunération et de reconnaissance. Sont aussi examinées les attentes et réactions des auditeurs transformés en un public recherché et redouté et les modalités du passage de la prédication orale à la publication des sermons.
Le voyage de Pie VII à Paris pour le sacre de Napoléon (1804-1805). Religion, politique et diplomatie

Le voyage de Pie VII à Paris pour le sacre de Napoléon (1804-1805). Religion, politique et diplomatie

Préface de Jacques-Olivier Boudon

Honoré Champion, 2013,  600 p.
Du 2 novembre 1804 au 16 mai 1805, Pie VII effectue le plus long voyage d’un pape en France. Venu pour sacrer Napoléon, il rencontre des foules immenses qui réclament sa bénédiction et donne des audiences innombrables. Son trajet permet d’examiner « en coupe » la différence entre religiosité italienne et religiosité française au lendemain de la Révolution. Sa venue, qui contribue à la «romanisation » de la piété des catholiques français et renforce la dévotion pour le pape, est utilisée par les pouvoirs publics pour légitimer la dynastie napoléonienne et lutter contre la Petite Église. Le pape souhaite rétablir l’unité du catholicisme en réconciliant les évêques constitutionnels. Il tente aussi d’améliorer la situation matérielle de l’Église et de recouvrer les légations perdues à Tolentino. Souverain, il administre à distance ses États -où sévit une épidémie tandis que Rome subit une terrible inondation du Tibre- avec l’aide de Consalvi. Des sources très diverses (mémoires, tableaux, gravures et médailles…) montrent que le souvenir de ce séjour, conservé durant tout le XIXe siècle, a contribué à la transformation de l’image du pontife romain dans l’opinion publique française où Pie VII laisse l’image d’un bon père et d’un prêtre pieux. Jean-Marc Ticchi est membre associé du Centre d’Anthropologie religieuses européenne (CARE/EHESS). Ses recherches portent sur la dévotion au pape et la diplomatie pontificale aux XIXe et XXe siècles.
Décréter l'image

Décréter l'image

La XXVe Session du Concile de Trente

Les belles lettres, 2013,  246 p.
Le décret de la XXVe session du Concile de Trente sur le culte des saints, des reliques et des images est très souvent cité, évoqué – et supposé connu. Mais est-il lu ? A-t-on jamais tenté de comprendre la place des « images » dans la procession des saints, des reliques et des images ? A-t-on pesé ce décret comme le résultat d'un travail, et non pas seulement comme le frontispice de l’art catholique « tridentin » ? A-t-on pris la mesure de la situation de ce décret, clôture d’un Concile ouvert plus de trente ans plus tôt ? Ce petit livre tente d’apporter à ces questions un début de réponse.
Je suis Charlie

Je suis Charlie

0,  p.

Religion ou confession. Un bilan franco-allemand sur l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles)

Philippe Büttgen et Christophe Duhamelle (sous la dir. de), Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2010, 608 p., (Colloquium)

Philippe Büttgen et Christophe Duhamelle (sous la dir. de), Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2010, 608 p., (Colloquium)

Image1On ne parle pas toujours de la même chose lorsqu’on croit traiter des mêmes sujets. Ainsi de « l’histoire religieuse » pour les Français et les Allemands. Les vingt-six contributions rassemblées dans ce volume mettent en regard deux passés contrastés auxquels les approches historiennes du fait religieux demeurent, dans leur diversité, strictement indexées, tout en portant de part et d’autre du Rhin le regain d’intérêt pour la période dite de la « première modernité ». Il sera question ici de cadres institutionnels distincts et parfois concurrents (« histoire religieuse, histoire de l’Eglise, histoire et ethnographie régionales) ; de méthode disjointes, mais rapprochables (sociologie religieuse, confessionnalisation) ; de terminologies intraduisibles qui disent l’écart de deux mondes (« paroisse » et Gemeinde, Geistlichkeit et « clergé ») ; d’événements générateurs de leurs temps et de leurs questions propres (Réforme protestante et « sécularisation », Révolution française et « déchristianisation ») ; de la différence enfin des histoires que l’on écrit selon qu’on se trouv en régime de laïcité ou de distinction confessionnelles. Au-delà d’un dialogue franco-allemand étendu à des objets qui avaient jusqu’alors été pensés séparément, on trouvera ici l’expérimentation d’une historiographie comparée visant à permettrent aux uns et aux autres un retour sur soi et sur l’évidence présumée des disciplines, des vocabulaires et des questionnaires.   

       

                              

       

SOMMAIRE

 

  • Philippe Büttgen et Christophe Duhamelle

Introduction

 

I. Cadres et conditions de l’histoire du religieux à l’époque moderne

  • Dominique Julia

L’historiographie religieuse en France depuis la Révolution française. Esquisse d’un parcours

  • Volker Leppin

Histoire de l’Eglise et histoire des religions

  • Kaspar von Greyerz

L’histoire religieuse (Religionsgeschichte) dans l’historiographie de langue allemande

  • Hubert Bost

Les géométries de l’histoire du religieux dans l’historiographie de langue française

II. Instances, normes et pratiques religieuses à l’époque moderne

A. Penser les pratiques religieuses
  • Andreas Holzem

Pitié, culture populaire, monde vécu. Conceptualiser la pratique religieuse chrétienne

  • Philippe Martin

L’appropriation des formes de dévotion. Le cas des études françaises

  • Christophe Duhamelle

Individuel et collectif, intérieur et extérieur. De quelques critères de classement en France et en Allemagne

  • Hartmut Kühne

Intériorité individuelle et formes de la piété collective au sein du protestantisme

B. Encadrements
  • Manfred Jakubowski-Tiessen

Le clergé évangélique dans les Etats territoriaux allemands à l’époque moderne

  • Bernard Dompnier

L’historiographie française, la sociologie et les gens d’Eglise

  • Nicolas Lyon-Caen

La justice ecclésiastique en France à l’époque moderne. Laïcisation ou sécularisation ?

  • Axel Gotthard

La paix par le droit ? Division confessionnelle et juridiction dans le Saint-Empire

  • Claire Gantet

Figures de l’irrationnel. Délires, visions, charismes comme critères du vrai

C. Entre Etat et village
  • Birgit Emich

Confessions et histoire des relations internationales à l’époque moderne. L’historiographie des pays de langue allemande

  • Alain Tallon

Raison d’Etat, religion monarcique et religion du roi. Un apperçu de l’historiographie française et de ses évolutions

  • Anne Bonzon

Sociologie religieuse et histoire sociale : la paroisse

  • Claudia Ulbrich

Gemeinde : commune, paroisse

III. Religion, vérité et société

A. Le tournant réflexif de l’histoire religieuse
  • Philippe Büttgen

Qu’est-ce qu’une culture confessionnelle ? Essai d’historiographie (1998-2008)

  • Christian Grosse

L’histoire comparée des religions. Enjeux d’une anthropologie historique appliquée au christianisme moderne

B. Lieux, réseaux et instances du vrai
  • Thomas Kaufmann

Théologie, université, société. Quelques remarques sur le premier protestantisme du point de vue de l’histoire de l’Eglise

  • Stefan Ehrenpreis

Historie de l’éducation et histoire religieuse (France et Saint-Empire, époque moderne)

  • Patrice Veit

Le chant et la musique religieuse en Allemagne et en France. Traditions et recherches

C. Inclusions, exclusions
  • Denis Crouzet

Un imaginaire au travail. Le catholicisme militant pendant les guerres de Religion

  • Pierre Antoine Fabre

Missions chrétiennes modernes. Notions, terrains, problèmes

  • Angelika Schaser

Inclusion et exclusion : la recherche sur les conversions religieuses en Allemagne à l’époque moderne

  • Etienne François

Conclusion

 

Liste des auteurs

Ehess
cnrs

flux rss  Les actualités

Réforme catholique, religion des prêtres et « foi des simples » Etudes d'anthropologie religieuse (XVIe-XVIIIe siècles)

Extrait : Au cours des quarante dernières années, les historiens des phénomènes religieux ont beaucoup discuté des réformes postconciliaires, de la « déchristianisation » ou de la « religion (...)

Lire la suite

Catholicisme en France: état des lieux

Journée d'ouverture du séminaire

Lire la suite

Sacré liens ! Étudier les liens en sciences sociales des religions

L'atelier doctoral organisé par les doctorants du CARE/CRH et du CEIFR.

Lire la suite

CARE 10 rue Monsieur Le Prince 75006 Paris (mail : care [at] ehess.fr)