Alphonse Dupront |

Comptes-rendus de séminaires

Enseignement 1968-1969,

Annuaire de l’EPHE, VIe section, 1969-1970, pp. 187-190

Histoire de la civilisation Européenne et psychologie collective

Directeur d’études : M. Alphonse. Dupront

Compte rendu d’enseignement :

Les travaux du séminaire ont poursuivi leur exploration d’une possible anthropo-sociologie du sacré. Selon le parti délibérément retenu, celle-ci doit d’abord être empiriquement reconnue et définie quant à ses possibilités. D’où le souci du Directeur d’études d’équilibrer le travail de recherche sur trois plans : enquêtes expérimentales ; constitution de matériau polyvalent ; analyse de textes.

  

1) Enquêtes expérimentales

Celles-ci ont poursuivi les deux directions déjà précédemment définies : la psycho-sociologie du pèlerinage dans la France contemporaine ; le culte des saints thérapeutes.

   

Ce qui apparaît au terme du travail de l’année dans ces deux directions, c’est :

   

  • Le relatif degré d’usure apparent du pèlerinage français, usure considérablement accrue par la crise mentale et la mutation de valeurs religieuses du clergé français. D’où la double nécessité, pour n’en point rester à la superficie du phénomène, de travailler en profondeur les terroirs encore sensibilisés au besoin sacral du pèlerinage, et de contraster par l’expérience de pays étrangers proches l’apparente pauvreté du donné français. De ce point de vue, des études analytiques de pèlerinages en Italie et en Espagne, en Belgique et aux Pays-Bas, ont pu grandement aider à mesurer les ruptures partielles, les autochtonies aussi, du fait français ;

  • La nécessité, si l’on veut vraiment atteindre à la vie panique des sacralités, même résiduelles, de perfectionner les méthodes d’approche pour atteindre à la fois le témoignage longtemps tu, et des indications possibles de transfert. Ce qui paraît devoir exiger, pour le collectif concerné, et un relevé aussi total que possible de tous les signes et traces de l’irrationnel collectif, et un concours interdisciplinaire rigoureux.

   

Au regard de sa puissance thérapique, le mental collectif accroche en effet à peu près à n’importe quoi. L’inventaire de ces nœuds de cristallisation et l’analyse du procès de consécration s’imposent donc « sur le tas », si l’on veut explorer le phénomène encore mystérieux de la guérison à recours dit « surnaturel ».

   

2) Constitution de matériaux polyvalents

Toute enquête sur les pèlerinages comme sur les saints thérapeutes exige un matériau de base jusqu’ici inexistant, celui aussi rigoureusement fixé que possible de la propagation des cultes des saints, propagation étudiée à la fois à travers les aires géographiques et selon les strates temporelles.

S’est imposée ainsi au progrès de notre recherche la nécessité de la constitution d’un répertoire général des titulatures des églises paroissiales des diocèses français. Soit la mise en œuvre de 50 000 titres environ. Pour la préparation de ce travail et sa réalisation mécanographique, il importe de critiquer les sources immédiates (en l’occurrence les Ordos diocésains de valeur très inégale), en même temps que d’établir  le type de fiches de synthèse regroupant pour chaque titulature le maximum de signes informatifs. Par discipline de recherche collective, ces travaux ont été conduits périodiquement dans le cadre du séminaire.

3) Analyse de texte

Dans une perspective de réflexion historique contrastée, le Directeur d’études a entrepris l’analyse des sacralités de la croisade d’après les textes les plus anciens que nous possédons sur celle-ci. Les premiers chapitres des Gesta Francorum, écrit de quelques années postérieur à l’accomplissement de la première croisade et probablement rédigé en Terre sainte dans la mémoire toute fraîche de la geste, ont été scrutés pour en dégager les motivations sacrales, signes et présages, et quelques éléments-maîtres du complexe de la Guerre sainte.

Analyse seulement amorcée, qui sera continuée en arrière-fond de réflexion collective durant les prochaines années.

Exposés de participants :

Mlle Ailleret (Chef de travaux) : « Développement de l’enquête sur les pèlerinages dans les diocèses du Puy, Montpellier et Saint-Brieuc », « Saint Marcoul et les ‘marcous’ »; M. Campbell : « Recherches sur le problème du Temple et du lieu de culte en Inde » ; Mme Charlet-Cigarini : « Les jeunes et le pèlerinage : enquête conduite dans le diocèse d’Arras » ; M. Dagron : « Information religieuse et valeurs religieuses dans l’hebdomadaire France-Dimanche » ; M. Faivre : « Illuminisme et théosophke chrétienne occidentale dans la deuxième moitié du xviiie siècle » ; M. Tellez : « Aspects exorcistiques du culte de Notre-Dame de Corpiño (Espagne) ».

Exposés de conférenciers extérieurs :

M. René de la Coste-Messeliere ; Conservateur aux Archives nationales, Président de la Société des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle : Etudes et mouvements compostellans en France à l’époque contemporaine ; M. Henri Fromage, Vice-président de la Société de Mythologie française : Présentation des orientations générales des recherches de la société de Mythologie française. (A titre d’exemple, analyse du mythe de Saint Lucien en Beauvaisis.)

Activité scientifique du Directeur d’études :

a) Enquêtes en cours :

Enquête sur les pèlerinages dans l’Europe occidentale contemporaine ; Direction de la « Recherche coopérative sur Programme » n°207 : Inventaire du Livre ancien dans les Bibliothèques publiques de France.

b) Congrès, conférences, missions scientifiques :

Réunion de travail à L’Università Cattolica del Sacro Cuore à Milan, quant à la conduite de l’Enquête sur les pèlerinages en Italie du Nord. Responsabilité de l’organisation au plan français du « Colocuiul Româno-Francez de Istorie » tenu à Bucarest du 6 au 11 octobre 1969.

c) Publications :

« Psico-sociologia del pellegrinaggio », in Studi Cattolici, numero monografico 89-90 (« Per una nuova pietà popolare »), éd. Ares, Milan, août-sept. 1968, p. 675-680 ; « Clairvoyance de Vico », in les Etudes Philosophiques, n° 3-4 (Paris, P.U.F., juillet-décembre 1968), p. 271-295 ; « L’histoire après Freud », in Revue de l’Enseignement supérieur, n° 44-45 (Paris , 1969), p. 27-63 ; « Baroque, image et religion : l’exposition Guerchin à Bologne », in Preuves, n° 219-220 (Paris, juillet-septembre 1969), p. 17-27.

Sous presse : Du Sentiment National Français (Encyclopédie de la Pléiade).

Ehess
cnrs

flux rss  Les actualités

Réforme catholique, religion des prêtres et « foi des simples » Etudes d'anthropologie religieuse (XVIe-XVIIIe siècles)

Extrait : Au cours des quarante dernières années, les historiens des phénomènes religieux ont beaucoup discuté des réformes postconciliaires, de la « déchristianisation » ou de la « religion (...)

Lire la suite

Catholicisme en France: état des lieux

Journée d'ouverture du séminaire

Lire la suite

Sacré liens ! Étudier les liens en sciences sociales des religions

L'atelier doctoral organisé par les doctorants du CARE/CRH et du CEIFR.

Lire la suite

CARE 10 rue Monsieur Le Prince 75006 Paris (mail : care [at] ehess.fr)